Comment choisir les bonnes couleurs pour sa cuisine ?

Lieu de convivialité par excellence, la cuisine est une pièce maîtresse qui doit être conçue de manière à être pratique, fonctionnelle et esthétique.

Dans une cuisine, les couleurs donnent le ton sur le style de la pièce, reflètent la personnalité des habitants et apportent une ambiance pouvant être conviviale, chaleureuse, dynamique, apaisante ou moderne. Les couleurs ont également un impact sur les volumes et doivent s’harmonier avec le reste du décor de la maison, selon l’ambiance désirée.

Les couleurs de la cuisine sont apportées à travers les murs, le carrelage et la crédence, elles sont généralement choisies en fonction des teintes des meubles.

Cet article présente des astuces simples pour faire le bon choix des couleurs, et obtenir un résultat harmonieux, qui apporte un confort visuel, un style harmonieux, ainsi qu’une touche de peps à la cuisine.

Quelles astuces pour un mariage de couleurs réussi ?

Mélanger les couleurs dans une cuisine est un choix audacieux et une astuce tendance, qui donne du style et du caractère à cet espace, mais encore faut-il savoir les marier avec subtilité, pour ne pas obtenir l’effet inverse.

La première règle en décoration est de ne pas dépasser trois couleurs, au risque d’avoir un rendu brouillon. Ces couleurs doivent bien entendu être harmonieuses entre elles, et avec le reste de la décoration, en s’intégrant parfaitement dans l’ambiance générale.

Ensuite, il est recommandé d’associer des teintes issues d’éléments naturels comme le lin ou le bois, avec les couleurs plus vives comme le bleu turquoise, le vert anis, le framboise ou le rouge, afin de mettre en valeur les meubles et donner un coup de peps aux matières neutres.

A l’inverse, la combinaison de deux couleurs vives entre elles est fortement déconseillée, car le résultat peut être déséquilibré. D’un autre côté, le mélange de couleurs peut se retrouver sur d’autres éléments que les murs, comme la porte de la cuisine, les boiseries, le plafond ou les plinthes.

Quel sont les facteurs à prendre en considération lors du choix des couleurs ?

Pour réussir le choix des couleurs, il est essentiel de prendre en considération la luminosité de la pièce, sa profondeur et la hauteur sous plafond. Ainsi, les petites cuisines ont besoin de tons clairs pour leur apporter une impression de lumière et d’espace vaste.

Par ailleurs, il est possible d’amener une ambiance chaleureuse en contrastant une couleur chaude avec une couleur froide, ou alors de produire un effet intemporel grâce à l’association du blanc et du noir.

Les grandes cuisines peuvent se doter d’un pan de mur repeint avec une couleur vive, pour donner à la pièce plus de profondeur et de gaieté. Si la pièce présente une hauteur sous plafond importante, alors il est recommandé de repeindre un mur dans une teinte foncée, pour atténuer cette sensation de hauteur. Pour les cuisines ouvertes, il est essentiel d’opter pour des couleurs qui s’harmonisent avec le salon ou la salle à manger.

Enfin, il y a des erreurs à ne pas commettre lors de la conception d’une cuisine, comme la forte présence d’une couleur chaude telle que le rouge. Ces tons sont à utiliser par petites touches, comme par exemple sur un pan de mur, une crédence ou une pièce de mobilier.

Déterminer les couleurs de la cuisine selon celles des meubles

Pour les cuisines encastrées, les meubles peuvent être déterminants dans le choix des couleurs des autres éléments. Pour obtenir un rendu harmonieux, il est important que la couleur choisie pour les murs, le carrelage ou la crédence soit en accord avec celle des meubles déjà présents.

Par exemple si les façades de la cuisine sont rouges, alors le noir, le blanc ou le gris peuvent être envisagés pour la mettre en valeur, avec des finitions métallisées pour une ambiance rétro, ou des couleurs claires au sol et au plafond pour apporter de la luminosité.

Les cuisines équipées de meubles aux teintes naturelles de bois peuvent être agrémentées de tons marrons pour un effet contemporain, ou blancs pour encore plus de lumière. A l’inverse, si les meubles sont de teinte foncée, alors il est préférable d’ajouter des touches de couleur beige ou crème sur les murs ou la crédence.

Dans tous les cas, il est préférable d’harmoniser le sol, les murs et la crédence avec le style général de la cuisine ou de la pièce à vivre s’il s’agit d’un espace ouvert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *